ENGLISH

Environnement

Contrôle des sédiments

Barrières à sédiments

Les barrières à sédiments terrestres sont composées de piquets de bois en pointe, sur lesquelles est fixée une bande de géotextile à l’aide d’agrafes industrielles.

Terraquavie manufacture deux modèles de barrières à sédiments nécessaires au contrôle des sédiments sur les chantiers de construction. Le modèle standard est composé d’un géotextile tissé tandis que le modèle MTQ est composé d’un géotextile non-tissé. La longueur des barrières à sédiments est de 30 mètres.

Un produit manufacturé par Terraquavie

Barrières à sédiments - Contrôle des sédiments - Environnement - Produit de Terraquavie Envionnement & Géosynthétique - Manufacturier de solutions environnementales pour la construction, le génie civil, le génie minier et l’industrie

Fonction

Les barrières à sédiments font partie intégrante d’un plan de protection de l’environnement durant les travaux de construction, car elles permettent de contrôler les sédiments et confinent sur chaque projet les sédiments qui y sont générés. Elles contribuent à protéger la qualité de l’eau des lacs, cours d’eau et systèmes de gestion des eaux pluviales d’une contamination sédimentaire et même de certains matériaux et débris de construction.

Les clôtures de sédiments sont déployées en périphérie du site, mais également à certains endroits stratégiques sur le site, comme par exemple au pourtour d’un amas de terre. Elles sont enlevées lorsque les travaux sont terminés et/ou que les sources de transport de sédiments sont éliminées.

Installation

Les barrières à sédiments doivent être installées et entretenues avec précaution et minutie afin d’assurer leur efficacité. Le design d’installation doit être réalisé selon les sources d’apport sédimentaire et le comportement des eaux de ruissellement sur le site. Le design des barrières est conséquent de l’évolution de chaque projet. Il faut donc adapter en permanence le positionnement des BST. La disposition de la barrière doit permettre à l’eau qui l’atteint d’être emmagasinée derrière celle-ci. Les extrémités de la barrière doivent former un J afin de créer un seuil.

Il est proscrit d’installer des barrières à sédiments là où il peut y avoir un écoulement d’eau continu, par exemple dans des fossés, des ruisseaux ou des petits cours d’eau.

Pour faciliter l’installation, il est recommandé de se munir de piquets supplémentaires. Une lisière de 150 mm du bas de la bande de géotextile n’est pas agrafée: cette bande doit être entièrement enfouie dans le sol. Une tranchée doit d’abord être creusée à l’aide d’une pelle mécanique ou d’un creuse-tranchée. La membrane géotextile doit être installée du côté amont des eaux de ruissellement tandis que les piquets sont toujours en aval. L’écoulement de l’eau doit pousser le géotextile sur les piquets. Il faut planter les piquets et s’assurer de bien tendre le géotextile entre chacun d’eux. Une fois la clôture en place, le géotextile est ancré dans la tranchée avant de le remblayer.

Une inspection journalière et après toutes perturbations météorologiques est recommandée afin de s’assurer de l’intégrité et de l’efficacité de la barrière.

À la fin des travaux, lorsque les sols mis à nus sont stabilisés et que toutes les sources d’apport sédimentaire sont éliminées, la barrière à sédiment peut être retirée.

2020-06-24T11:09:03-04:00